LEXIQUE ECLAIRAGE Les Termes à Connaître : Abat-jour - Free Download PDF

1m ago
200 Views
0 Downloads
241.37 KB
6 Pages
Transcription

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître :Abat-jourAccessoire en forme de cône décoratif qui habille généralement les lampes à poser et lampadaires (sert à la foisd’habillage, de réflecteur et de paralume pour cacher la lampe).AmpèreC’est l’intensité du courant qui traverse un circuit. Cette valeur est à prendre en considération pour le dimensionnementdes lignes et du compteur.Angle de rayonnementC’est l’angle formé par un faisceau lumineux (émis par un réflecteur par exemple).Applique muraleLuminaire apparent fixé au mur.BallastS’interpose entre le secteur et l’appareil d’éclairage à alimenter. Terme surtout utilisé pour désigner les alimentationsdes lampes et tubes fluorescents. Le ballast d’une lampe fluocompacte est la partie qui contient l’électronique entre leculot et les tubes.Base lumineuseNiveau lumineux minimum de référence dans une pièce.Cablage externeCâblerie à l’extérieur du luminaire, réseau, plafond.Applique interneCâblerie à l’intérieur du luminaire.Classe d'appareilIndique le niveau de protection dont dispose l’appareil : Classe 1, appareil muni d’une borne de terre. Bonne sécurité (exemple : lave-linge) Classe 2, appareil équipé d’une double isolation. Cette classe n’exige pas de mise à la terre car leur boîtier est nonconducteur (exemple : sèche-cheveux, rasoir) Classe 3, alimentation très basse tension (12 à 24 V en moyenne), appareil ne pouvant recevoir plus de 48 Volts(tension considérée comme non dangereuse pour l’homme lorsqu’elle est fournie par un transformateur de sécurité).ColleretteEnjoliveur qui entoure la façade apparente des spots encastrés.ConsommationQuantité d’énergie dépensée.Consommation energétiqueGlobalisation de toutes les consommations élémentaires.Courant électriqueL’énergie électrique qui alimente les appareils.Courbe photométriqueVisualise la répartition des intensités lumineuses. Généralement présentée sous forme de diagramme en coordonnéespolaires.

Court-circuitIncident qui se produit lorsque la phase et le neutre se touchent.CulotBase d’une ampoule electrique permettant la liaison avec la douille.Il existe 3 sortes de culots : A petite vis E14A grande vis E27A baïonnette B22DEEE : voir recyclage DEEE.DéphasageDifférence de phase entre deux phénomènes alternatifs de même fréquence (Larousse).DiffuseurAccessoire d'éclairage donnant une lumière diffuse (qui se répand dans toute la pièce).DisjoncteurAppareil mécanique de connexion capable d'établir, de supporter et d'interrompre des courants.DouilleAccessoire qui assure la contact électrique avec la lampe dans l’appareil qui la reçoit.Durée de vieLa durée de vie d’une lampe indique le nombre d’heures de fonctionnement jusqu’à ce qu’elle devienne inutilisable : soitelle ne fonctionne plus, soit elle ne remplie plus ses performances initiales.En fin de vie, la lampe a perdu 15% de son flux lumineux : il est donc conseillé de la remplacer même si elle fonctionneencore Une chaleur ambiante trop élevée réduit la durée de vie du filament.Une surtension de 10% réduit de moitié la durée de vie d’une lampe à incandescence.Une sous-tension de 10% réduit le flux lumineux de 35%, d’où la nécessité de respecter la tension de service.Eclairage directLa lumière est entièrement dirigée vers le bas.Eclairage fonctionnelÉclairage répondant à des critères de fonctions (le travail, la présentation d’objets, etc.).Eclairage indirectLa lumière est totalement dirigée vers le haut.Eclairage semi-directLa lumière est dirigée en partie vers le haut et en partie vers le bas.EclairementIl est mesuré en lux, c’est le flux lumineux moyen reçu par une surface déterminée située à une certaine distance de lasource (lumen/m2 lux).Eco-taxeSur la facture d’achat des produits concernés par la directive DEEE (tubes fluorescents, lampes fluocompactes, lampesà LED) figurera une ligne d’éco-taxe. Elle correspond au montant qui sera dépensé pour recycler le produit en fin de vie.Pour reconnaître les produits concernés, vous trouverez le logo de la poubelle barré sur l’emballage du produit.

Efficacité lumineuseElle indique le rapport en lumens/watt (lm/W) entre le flux lumineux et la puissance électrique absorbée par la lampe.FaisceauLumière dirigée dans l’angle d’ouverture : intensif ou pointu (autour de 10 ), moyen (autour de 30 ), extensif ou large(autour de 60 ).Faux-plafondPlafond suspendu (souvent BA13) laissant un espace (appelé plénum) sous le plafond rigide (souvent parpaings oubéton) permettant d’encastrer des appareils d’éclairage.Flux lumineuxIl exprime en lumens (lm) la quantité de lumière émise par la lampe.Indice de protection (IP)Concerne le degré d’étanchéité des appareils vis à vis des corps solides et de l’humidité.IPxx : le premier chiffre indique le degré de protection contre les corps solides, le second contre les corps liquides.Indice IKIndice de protection contre les chocs mécaniques. Il s’agit de l’énergie d’impact indiquée en joules.IRC (indice de rendu des couleurs)Comparatif du rendu des couleurs par rapport à la lumière naturelle. L’indice général du rendu de couleur est calculé enRa. L’IRC ou Ra est évalué sur une échelle de 1 à 100. La lumière naturelle a un Ra 100.Quelques repères :- Indice 90 un excellent rendu de couleurs (codes 930,940, 950 )- 80 indice 90 bon rendu (codes 830,840, 850 )- 70 indice 80 juste acceptable (codes 730,740, 750 )- Vous avez tous fait l’expérience d’acheter un vêtement qui avait l’air marron dans le magasin, et que vous découvriezkaki à la lumière du jour. Ceci est du à des sources ayant de mauvais IRC. D’une manière générale, les lampesincandescentes possèdent de bon indices IRC, la fluorescence et les LED ont des IRC inférieurs.IntensitéMesure la quantité d’énergie électrique qui passe dans un conducteur pendant une seconde. Plus l’intensité estimportante, plus la température augmente sur un câble de section donnée.Intensité lumineuseElle s’exprime en candela (cd), c’est la densité de flux lumineux projeté dans une direction donnée. Elle résulte du fluxlumineux et de l’angle de rayonnement.LampeSource lumineuse (source nue).LED : "light emitting diode" ou DEL en français : lampe à diodes électroluminescentes.LumenÉnergie lumineuse, flux de la lampe.Luminaire apparentMontage en surface.Luminaire encastréIntégré dans un faux plafond.

LuminanceElle se mesure en candela au mètre carré ou au centimètre carré (cd/m² ou cd/cm²) et indique l’intensité lumineuseproduite ou réfléchie par une surface. Elle quantifie la sensation visuelle que perçoit l’œil humain d’un plan éclairé, etpermet d’apprécier l’éblouissement.LustreSuspension avec liaison apparente entre le luminaire et le plafond.LuxMesure d’éclairement, par exemple l’éclairement du soleil à midi correspond à 100.000 lux et l’éclairement dû à la pleinelune correspond à 0,2 lux environ. C’est l’éclairement d’une surface (généralement donné par un diagramme sous formede cône).Management thermiqueÉtude du comportement thermique d’un appareil.NF C 15-100Norme qui régit, entre autres, les installations électriques domestiques en France.Panachage des sourcesUtilisation de sources lumineuses différentes pour éclairer une même pièce.ParalumeAccessoire contre l’éblouissement direct des lampes.Performances photométriquesCaractéristiques lumineuses comparées.Phase, neutre, terreL’alimentation électrique est composée de 2 fils conducteurs : la phase et le neutre. Le courant arrive par la phase etrepart par le neutre. La terre est un dispositif supplémentaire de protection des personnes. Ce fil est relié à la terre. Encas d’incident, le courant emprunte ce fil plutôt que votre corps.PlafonnierLuminaire apparent plaqué au plafond.Pollution lumineuseC’est une nuisance vis à vis de l’environnement extérieur (exemple : le halo lumineux qui émane de zones où l’éclairageest mal maîtrisé).PuissanceLa puissance absorbée se mesure en watts (W), c’est la quantité d’énergie consommée par la lampe et sonappareillage.Raccordement électriqueLiaison avec le réseau (domino, connecteur, etc.).Recyclage - DEEELe décret DEEE (dire D3E) a été mis en place pour élargir la responsabilité des producteurs à l’élimination des déchetsissus des équipements qu’ils mettent sur le marché.Sont concernés par cette directive les tubes fluorescents, les lampes fluocompactes, les lampes LED et les lampesprofessionnelles (au sodium, à vapeur de mercure, aux iodures métallique).Pour les trois premières catégories que vous êtes amené à acheter, il vous faudra rapporter les produits usagés auprèsde l’organisme qui vous l’aura vendu et qui doit mettre des containers de collecte en place dans les mois à venir.

RéflecteurDispositif servant à modifier, par réflexion, la répartition spatiale du flux de rayonnement lumineux d'unesource.(Larousse)Réflecteur/miroirQui a la propriété de diriger ou d’orienter la lumière.Réflecteur dichroïqueAppareil permettant de réfléchir la lumière avec différentes variations de couleurs.RendementLes notions de rendement ont pour but de mettre en évidence les performances énergétiques des lampes et desluminaires. Rendement de la lampeLa lumière émise par la lampe constitue le flux lumineux exprimé en lumen (unité d’énergie lumineuse). Le rendementde la lampe appelé aussi efficacité lumineuse est la quantité de lumière produite par rapport à l’énergie électriqueconsommée par la lampe.Efficacité lumineuse Nombre de lumens/Nombre de wattsElle s’exprime en lumen/watt et permet de comparer les lampes selon leur performance énergétique exprimée enlumen/watt. Rendement de l’appareil d’éclairageLorsqu’un réflecteur est mis autour de la lampe, il y a obligatoirement de l’énergie rayonnante absorbée. En contrepartie, l’intensité lumineuse est plus grande là où la lumière est concentrée par le réflecteur. Cette transformationphotométrique se traduit par un rendement R qui est égal au quotient du flux sortant du luminaire par rapport au flux dela lampe.R% (Flux luminaire / Flux lampe) 100Inférieur à 100, ce rendement global à lui seul ne constitue pas toujours une donnée suffisante, car il ne renseigne passur l’intensité de la lumière projetée, ni sur sa répartition (angle). Rendement utile (ou facteur d’utilisation)C’est le quotient du flux lumineux tombant sur la surface utile à éclairer (S) par rapport au flux de la lampe.R Utile (Flux tombant sur S / Flux de la lampe) 100.Cette notion est intéressante en particulier pour les éclairages directs localisés, car elle caractérise les performances duluminaire par rapport à l’application concernée.Exemple : dans le cas d’un luminaire non adapté, le rendement utile peut-être très éloigné du rendement global, ce quien terme d’économie d’énergie n’est pas bon. Cela signifie que le luminaire disperse trop la lumière en dehors de lasurface utile et peut engendrer une pollution lumineuse néfaste pour l’environnement.RésistanceS’oppose au passage du courant et s’exprime en Ohms(Ω), c’est ce qui permet de bien dimensionner les conducteursqui ne doivent pas chauffer. Si la section du câble n’est pas suffisante, il y a échauffement, perte d’énergie et risqued’incendie.ROHSC’est un décret en place depuis le 1er juillet 2006 qui vise à éradiquer la présence de substances dangereuses dans leséquipements (mercure, plomb, cadmium, etc.). Les appareils d’éclairage que vous trouvez dorénavant sur le marchédoivent être conformes à cette norme.RotulePièce qui permet l’orientation des spots apparents.SecteurRéseau de distribution électrique.SpotAppareil fixe ou orientable muni d’un système optique.SuspensionLuminaire suspendu au plafond

Système optiqueRéflecteur avec lampe focalisée.TBTTrès basse tension.Température de couleurC’est la couleur apparente d’une source lumineuse mesurée en Kelvin (exemple : une lampe incandescente a unetempérature de couleur de 3000 K, une lampe fluorescente, 4000 K).La température de couleur permet de classifier les lampes :- Lumière chaude : 3 000 K- Lumière intermédiaire : 4000 K- Lumière froide 5000 KTensionSe mesure en Volts, la tension de réseau est de 230 volts environ, sauf pour certaine lampes àincandescence alimentées en très basse tension (TBT).TransformateurAppareil qui modifie la tension du circuit électrique.Très basse tensionC’est une tension inférieure à 50 V, par exemple à la sortie d’un transformateur.VariateurDispositif permettant de faire varier un flux lumineux d'un appareil d'éclairage, notamment d'une lampe halogène.Volt / voltage (V)La tension électrique ou voltage, s’exprime en volts. Le voltage direct signifie que l’appareil est branché directement surle secteur. Dans les autres cas il existe un circuit secondaire pour l’alimentation des lampes (exemple : basse tensionavec transformateur).Volume de protectionIl existe 4 volumes de protection lors de l’installation électrique dans une pièce humide telle que la cuisine ou la salle debain : volume 0, aucun appareil électrique autorisé ; volume 1, uniquement le chauffe-eau, protégé contre les projections d’eau ; volume 2, appareils de chauffage et d’éclairage de classe 2 ; volume 3, appareils de classe 1 ou 2 reliés à la terre et protégés contre les projections d’eau.WattC’est l’unité de puissance électrique qui correspond à la quantité d’énergie absorbée par une lampe (ou le watt esttransformé en lumen). Unité de mesure de puissance (Watt Volt Ampère).

Indice de protection contre les chocs mécaniques. Il s’agit de l’énergie d’impact indiquée en joules. IRC (indice de rendu des couleurs) Comparatif du rendu des couleurs par rapport à la lumière naturelle. L’indice général du rendu de couleur est calculé en Ra. L’IRC ou Ra est évalué sur une échelle de 1 à 100.