FICHE PRATIQUE #9 Utiliser Les Outils Libres Dans Une .

1y ago
14 Views
1 Downloads
1.39 MB
32 Pages
Last View : Today
Last Download : 1d ago
Upload by : Francisco Tran
Transcription

FICHE PRATIQUE #9Utiliser les outils libresdans une associationUne fiche pratique rédigée paravec le regard bienveillant deet les témoignages de la Ligue de l’enseignement de Mayenne et du Centre social du Chemillois

Thématiques abordées et objectifs pédagogiquesSans être exhaustive, cette fiche synthétique a pour objectif de mettreen avant des ressources pour des associations qui souhaiteraientutiliser des outils libres.De nombreuses ressources complémentaires permettrontégalement d’approfondir le sujet.Nous vous souhaitons une bonne lecture !créé par

Pourquoi s’interroger sur lesalternatives à Google ?Il existe aujourd’hui un grand nombre de solutions numériques et il n’est pas toujours aisé de serepérer parmi tous les outils. Pourtant, se pencher sur des alternatives aux outils numériques lesplus connus permet de :Connaître un maximum d’outilsnumériques afin de faire unchoix pour son association entoute connaissance de cause.Prendre le temps de s’interrogersur le fonctionnement des outilsutilisés dans l’association.créé parEt bien sûr, choisir les outils lesplus adaptés aux pratiques deson association !

1.Retour sur les outils libres

Comment se définit un outil libre ?En opposition aux outils proposés par les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft),un outil libre se différencie des outils dits “propriétaires” par la possibilité pour n’importe quellepersonne de l’utiliser et le modifier sans limite. Mais qu’est-ce que ça veut dire exactement ?La Fondation pour le Logiciel Libre (la Free SoftwareFoundation) définit le logiciel libre par les quatrelibertés suivantes : la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usagesla liberté d’étudier le fonctionnement du programme et del’adapter aux besoins ; Guide Libre Associationla liberté de distribuer des copies du programmela liberté d’améliorer le programme et d’en diffuser lesaméliorationsEn résumé, un logiciel libre est un logiciel utilisé etmodifié, sans limite par les utilisateurs.Source : Guide Libre Association. Des logiciels pour libérer votre projet associatif, April,Framasoft, 2015créé parPour aller plus loin :Quelle est l’origine des outils libres ? Unarticle (Wiki bien sûr) qui résume la genèse.Qui est Richard Stallman ? Le « père » dulogiciel libre ? Voici un article de l’April quirésume son histoire.

Quelques précisions de vocabulaireGratuité et logiciel libre : bien que nombre d’entre-eux le soient, la création d’un outil libre n’oblige pasà la gratuité. Un certain nombre de logiciels libres sont en effet payants.Open source VS libre : ces deux expressions sont régulièrement utilisées ensemble. Il y a pourtant bienune différence qui anime toutefois de nombreux débats. Open source désignerait uniquement lapossibilité d’avoir accès et de modifier le fichier. Le logiciel libre ajoute à cette notion une portéephilosophique et politique. Ainsi, cela peut être résumé par le fait que tout logiciel libre est open sourcemais que l’inverse ne l’est pas forcément.La notion des communs et le libre : Cette notion des communs, de plus en plus utilisée, traverse lemonde associatif. Le lien avec la « philosophie » des outils libres semble assez naturel de par notamment,la volonté de partager les savoirs. Pour aller plus loin dans l’analyse des liens entre communs et libre,voici un article relayé par Pierre-Yves Gosset, Directeur délégué général de Framasoft.créé par

Confier ses données 1/2Utiliser un service en ligne (un logiciel qui n’est pas hébergé sur votre ordinateur mais àl’extérieur), suppose une émission de données, confiées à un éditeur qui se chargera de lesstocker : un hébergeur. La question de l’hébergement des données est un des enjeux forts desoutils libres. Connaissez-vous la manière dont vos données sont utilisées ?Les libristes offrent cette possibilité de se questionner sur l’hébergement de ses données. Et en effet, laquestion de fond serait : faites-vous confiance à l’éditeur qui stocke les données de vos e-mails ?Cette question est d’autant plus essentielle dans le cadre d’un organisme et donc d’une association carles données ne sont plus uniquement personnelles, l’association a la responsabilité des données de sesmembres, de ses adhérents, de sa structure, etc Ainsi, réfléchir à la collecte de ses données, c’est également réfléchir au fonctionnement des outils quenous utilisons.créé par

Confier ses données 2/2Comment savoir comment nos données sont stockées voire utilisées ? En enquêtant sur lefonctionnement de l’outil. Pour cela, Framasoft nous a confié quelques conseils pour comprendrel’envers du décor et voir si votre outil opère en toute transparence :Est-ce que les logiciels utilisés sont libres ? (transparents, interopérables)Quelques questions à se poser pour en savoir plus sur le stockage de ses données sur un outil numérique : Quel est le modèle économique de l'hébergeur ?Avec cette information, vous détecterez rapidement si vos données sont au cœur du modèle économique : sont-ellesrevendues ?A-t-il intérêt à exploiter mes données ou cela lui nuirait-il ?À qui appartiennent les données fournies ? Et sur la transparence de l’outil :Où affiche-t-il ses conditions d'utilisation ?Où affiche-t-il sa politique de modération ?Ces informations sont elles claires ou opaques ? Et enfin :Quelle est sa réputation sur internet ?Puis-je contacter facilement mon hébergeur ? Et est-ce que j'ai rapidement un humain responsable en face demoi ?créé par

Le libre, c’est gratuit ?Développer un outil numérique suppose des financements et donc un modèle économique. Dans lagrande famille des outils libre, certains outils seront gratuits mais nécessiteront de rémunérer un serviceannexe : compétences, hébergement, etc.Et oui, si internet a une culture du gratuit, impulsée par les GAFAM, le libre suppose de réapprendre àfinancer un service quand cela est nécessaire afin d’assurer un modèle économique sain, sans reventedes données.Par exemple : vous choisissez un service d’hébergement en ligne, libre, NextCloud. Si l’outil en soi estgratuit, il vous faudra financer par exemple un nom de domaine ainsi que l’hébergement de vos données(l’espace mis à disposition pour stocker les données)créé par

Outils libres et associations ?Le secteur des outils libres et le monde associatif sont très liés, pour plusieurs raisons :-Le modèle associatif a été choisi par un grand nombre d’acteurs du libre, comme Framasoft, APRIL ouWikipédia par exemple. Ainsi, les outils fonctionnent et se perfectionnent grâce à des communautésde bénévoles passionnés.-Un écosystème militant : Plus que la mise en place d’outils et leur amélioration, la communauté dulibre fait partie des acteurs qui défendent un modèle des communs, une alternative aux valeurs fortes,défendues également par nombre d’associations.-La gratuité ainsi que la modularité des outils en font des outils numériques qui correspondent auxbesoins du monde associatif.créé par

2.Choisir les bons outils

Comment trouver ces outils ?Il existe un très grand nombre d’outils libres, et ceux-ci sont constamment améliorés, ce qui estune vraie force. Pour s’y retrouver parmi toutes les possibilités et vous aider à faire votre choix,voici quelques ressources.FramalibreUn annuaire très exhaustif, classépar catégorie, de l’ensemble deslogiciels libres disponiblesaujourd’hui.LIENLe guide Libre AssociationEdité par l’APRIL vous y trouverezune sélection détaillée d’outilsparticulièrement adaptés auxassociations.LIENcréé parLe catalogue PANAMêlant outils libres etpropriétaires, vous y trouverez lesoutils libres les plus utilisés, classéspar usages, chacun accompagnéd’un tuto.LIEN

Quelques outils libresCertaines associations vous proposent des services libres et respectueux des données desutilisateurs. De même, les communautés des logiciels libres produisent d'excellentes solutions dequalité professionnelle : n’hésitez pas à les utiliser !Firefox : pourCréer des visuels etretoucher vos photosMonter des vidéospour votreassociationOrganiser une réunion,faire un sondageRédiger un document à plusieursmainsFaire de la visioconférencenaviguer surinternet en toutetranquillitécréé par

Vos projets sans GoogleChaque usage a son outil libre, voici quelques « packs » d’outils à proposer en fonction desprojets associatifs.Organiser une réunion pour ses bénévoles : Organiser une réunion et choisir une date grâce à un sondage FramadateRédiger l’ordre du jour à plusieurs et le partager avec FramapadProposer aux membres les plus éloignés de participer au CA en visioconférence grâce à Framatalk ou JitsiOrganiser sa prochaine Assemblé Générale : Créer des visuels et mettre en page son rapport d’activité joliment avec GimpMonter une vidéo de témoignage des bénévoles avec OpenShotProposer un formulaire pour récolter les informations des candidats via FramaformsOrganiser le vote de son AG, à distance si nécessaire via FramavoxSe doter d’outils libres pour gérer son association : Installer le navigateur Firefox pour naviguer en ligne librement sur l’ordinateur de l’associationInstaller Open Office pour rédiger des documents, tableurs et présentations diaporamasUtiliser un Framapad pour rédiger ensemble les statuts de l’associationCréer un compte sur le réseau social libre Communecter pour échanger avec sa communauté d’adhérentsGérer ses projets entre plusieurs bénévoles via Agora Projectcréé par

3.Aller encore plus loin

Aller plus loin : repenser sa communicationSi vous souhaitez engager une réflexion sur votre stratégie de communication, vous questionnersur les outils que vous utilisez aujourd’hui. Voici quelques conseils au travers des réseaux sociaux.Quelques conseils pour commencer :- Avant toute chose, si vous avez une communauté importante sur les réseaux sociaux conventionnels, commencezpar questionner votre usage de Facebook par exemple. Faire en sorte que l’ensemble de votre communication nerepose pas sur ce réseau social est déjà un premier pas de franchi !-Vous pouvez également explorer l’univers des réseaux sociaux libres. Pour faire votre transition sur ces outils, ilsera nécessaire de repenser votre stratégie de communication et les messages diffusés afin que ce choix, en accordavec les valeurs de l’association, soit clair et lisible pour votre communauté. Voici deux exemples d’outils pourdébuter :CommunecterDiasporacréé par

Aller plus loin : les wikiLe monde associatif, c’est le collectif, le collaboratif. Les wiki sont des outils de partage deconnaissances où chaque membre peut contribuer. Le collaboratif est au cœur même de cettelogique. Plus complexe dans sa mise en place, des structures peuvent vous accompagner dansl’adaptation des outils libres existants pour votre propre situation.Que sont les Wiki ? Ce sont des outils qui permettent la création de pages de contenus, alimentées et modifiables parles contributeursDans quel cadre monter ce projet ? Un projet de diffusion des savoirs à destination de ses membres et/ou du grandpublic : créer son propre Wiki pour permet de diffuser l’expertise de son association ou réseau et d’impliquer sesmembres.Avec quel outil le créer : DokuWiki, YesWiki ou encoreMoodle permettent de créer des wiki. En fonction de votreprojet, il faudra anticiper un budget pour adapter l’outil.Un exemple associatif existant ? La ferme à Wiki du réseauColibris, vous y trouverez plein d’exemples juste ici.créé par

4.Accompagner l’utilisationd’outils libres

Faire connaître les outils libresVous souhaitez accompagner ou être accompagné dans l’utilisation d’outils libres, voici quelquesressources qui vous y aideront :Avancer pas à pas :Afin de vous accompagner à quitter Google et faire votre entrée dans le monde du libre : le sitedégooglisons-internet.org vous guidera pas à pas.Comprendre les enjeux du libre :Rendez-vous sur le site de l’APRIL. Cette association a pour objet la promotion et la défense des outilslibres en France. Ainsi, sur son site, vous y trouverez les ressources nécessaires pour vous familiariseravec les enjeux du libre ainsi que des documents de communication pour sensibiliser à l’usage des outilslibres.L’APRIL met à disposition des kits de communication pour sensibiliser aux outils libres. Vous y trouverez affiches, flyers, etc. : lien un annuaire d’intervenant.e potentiel.le pour des conférences et débats directement sur son siteinternet.créé par

Accompagner l’utilisationPour être accompagné dans l’utilisation des outils libres, de nombreuses ressources et des acteurssont à votre disposition sur les territoires. En voici quelques-un.e.s :Ressources :- Le « Guide libre association » de l’APRIL apporte, avec une grande précision, les usages des outils libresdans le monde associatif- Le guide « Booster son association grâce aux outils numériques » d’Animafac consacre une partie auxoutils libresActeurs :- La communauté de développeurs et bénévoles Framasoft peut vous aider et répondre à vos questionssur l’utilisation de leurs outils- Les éditeurs d’outils libres proposent très souvent des tutoriels pour apprendre à utiliser leurs outils etparfois un accompagnement dans leur mise en place- Sur les territoires, de nombreuses associations défendent les outils libres, vous en retrouverez parmiles PANA !créé par

Héberger des outils libresLES CHATONS ou le Collectif d’Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres etSolidairesCette initiative, émanant de Framasoft accompagne le développement de service locaux de mise àdisposition d’outils libres par des petites structures : hébergement d’e-mails, d’outils collaboratif, de sites,etc. Ces structures s’engagent notamment à ne proposer que des outils libres et à ne pas exploiter lesdonnées !Comment trouver un CHATON proche de chez soi etconnaître ses services ? Sur cette cartographieTechniquement, de quoi aurez-vous besoinpour monter un CHATON ?Qu’est-ce que le CHATON interroge ?-Le financement des outils : Un CHATON nécessite du financement etdes compétences. Ainsi les utilisateurs vont contribuer aufonctionnement et au développement de ce service en payant unabonnement, un espace d’hébergement ou autre.Des ressources matériels : pour mettre des services àdisposition, vous aurez besoin de ressources matériels(serveurs ou espace de stockages, etc) bien sûr-L’éthique et l’empreinte écologique du web : où les données de monassociation ? Quelle est l’énergie nécessaire pour les faire traverserl’océan jusqu’aux data center californiens ? Avec le stockage desdonnées proche de chez soi, on retrouve dans un CHATON les mêmescaractéristiques du circuit court !Des ressources humaines : des compétences internes ouexternes seront nécessaire pour certes, développer leprojet mais également en assurer la maintenancerégulière et l’accompagnement des utilisateurs-Des ressources financières : ce type de service supposede trouver un modèle économique permettant definancer l’ensemble des ressources et mise à journécessairescréé par

5.Témoignages

Témoignage d’acteursPour aller plus loin, voici deux témoignages d’acteurs de l’accompagnement qui proposent demultiples services numériques pour les associations. Ces témoignages permettent de mettre enavant des bonnes pratiques sur la sensibilisation aux outils libres et de faire un focus sur lesservices numériques que peuvent proposer des acteurs de l’accompagnement.Le Centre Social du Chemillois en Maine et Loire a de nombreuses activités envers leshabitants de la ville de Chemillé. Ils ont développé de nombreuses actions numériques endirection des différents publics, et notamment un ensemble de service dédié auxassociations via un CHATON. Yvan Godreau, animateur socio-culturel, responsable du Fablab arépondu à nos questions !La fédération de la Ligue de l’enseignement de Mayenne qui met au service desassociations de nombreux dispositifs numériques pour les accompagner dans leurtransition numérique : des permanences pour faire un premier diagnostic et répondre àleurs questions numériques, un outil : Framaligue et bientôt, un MOOC. Camille Pétron,chargée de mission citoyenneté numérique a répondu à nos questions !créé par

Le Centre Social du Chemillois 1/3Comment sensibilisez-vous aux usagesnumériques ?Et plus particulièrement aux outils libres ?Quelles actions ?- Initiation et découverte du numérique via des ateliers, del’échange entre pairs et des formations professionnelles- Développement de l’esprit civique et critique : mise enavant de la culture (du) libre, sensibilisation et préventionauprès des écoles, parents, ainés, temps de réflexion- Accompagnement d’initiatives d’habitants : soutien auxcréation audiovisuelles, contribution aux communs,soutien aux associations gestion via l’outillage numériqueet communication)Le Centre social mise sur la pratique et l’événementielpour sensibiliser :Quel public touchez-vous ?- Les associations et initiatives collectives d’habitants- Les particuliers : enfants, parents, aînés, personnes isoléescréé par« Nous mettons en place des événements, mais surtout, nousutilisons et faisons la démonstration de l'utilité / facilité etintérêt de manière informelle et concrète dans la plupart desactivités proposées.Par exemple, pour monter une émission radio, on utilise desoutils libres (audacity, VLC) ; pour le soutien à la vie associativenous proposons Wordpress, la compta sur tableur LibreOffice,et la promotions des services Framasoft et le CHATON »

Le Centre Social du Chemillois 2/3Pourquoi cet engagement dans la sensibilisation aux outils libres ?« Les outils libres entrent en résonance avec les valeurs défendues par les centres sociaux : Dignité Humaine - Solidarité -Démocratie.La notion d'éducation populaire, de développement de pouvoir d'agir est forte dans les centres sociaux, seuls les valeurs et libertés défenduespar les logiciels libres nous permettaient d'être en cohérence.Nous sommes sensibles à la transition écologique à la défense des communs. Le libre permet à la fois de limiter les obsolescences, maisaussi de créer, et de co-gérer des communs de la connaissance.Les logiciels libres et gratuits sont aujourd'hui nombreux et nous permettent d'avoir un investissement en formation à long terme alors qued'autres logiciels sont souvent gratuits en mode essai ou dégradé, avant de devoir acheter une licence complète.Mais nous ne sommes pas anti logiciels propriétaires, nous en utilisons de nombreux encore, et nous formons sur certains d'entre eux. Nousproposons toujours lors des formations plusieurs logiciels payants / libres et gratuits / gratuits, nous présentons à l'usager, àl'association ensuite de faire son choix »créé par

Le Centre Social du Chemillois 3/3Depuis 2018, le centre social développe et met à disposition, via un CHATON, des services qui ontpour objectif de faciliter la communication interne et externe des associations avec des outilslibres et sécurisés, avec comme tiers de confiance, le centre social. Ce travail a pu être possiblegrâce au financement de la DRJSCS représenté pas la DDCSC en Maine et Loire.Par le biais du CHATON le centre social met à disposition :-Un outil de sondageUn outil de traitement de texte partagéUn service d’hébergement et de partage de données en s’assurant que les données sont bien gardés sous la loi française (le serveurest hébergé chez OVH à Roubaix)Un outil de communication interne en directUne ferme de site WordpressCe CHATON permet :-Aux associations d'utiliser des outils fiables, sécurisés, sans publicités, et sous les lois françaises a moindre cout pour leurcommunication externe et interneDe répondre à l’enjeu la communication Interne des associations qui est de plus en complexe dans petites structures associatives.« Cette première expérimentation, nous a permis de constater la demande importante des associations de pouvoir stocker dans un« lieu » sûr leurs données, dans un espace sécurisé. Ainsi, nous souhaitons à présent faire profiter au plus d’associations possibles decet outil. »créé par

La Ligue de l

La Fondation pour le Logiciel Libre (la strong Free /strong Software Foundation) définit le logiciel libre par les quatre . Où affiche-t-il ses conditions d' strong utilisation /strong ? . strong DokuWiki /strong , YesWiki ou encore Moodle permettent de créer des wiki. En fonction de votre projet, il faudra anticiper un budget pour adapter l’outil.

Related Documents:

Fiche 1 Les tests de français 10 Fiche 2 Les tests d'orthographe 11 Fiche 3 Test : orthographe 12 Fiche 4 Les tests de vocabulaire 16 Fiche 5 Test : définitions 17 Fiche 6 Test : synonymes 24 Fiche 7 Test : antonymes 26 Fiche 8 Test : homonymes et paronymes 28 Fiche 9 Test : analogies 33 Fiche 10 Test : intrus 35 Fiche 11 Test : anagrammes 38 Fiche 12 Test : syllabes communes 43 Fiche 13 .

individuelle de travail Fiche 12. Les formes de la relation de travail Fiche 13. La qualifi cation du contrat de travail Fiche 14. L'embauche Fiche 15. La conclusion ducontrat de travail Fiche 16. Les clauses du contrat de travail Chapitre 4. L'employeur Fiche 17. Le pouvoir de direction Fiche 18. Le pouvoir réglementaire Fiche 19. Le pouvoir disciplinaire Fiche 20. Le transfert d .

Fiche 6 : Les articles indéfi nis (un, une, des) 14 Fiche 7 : Les articles défi nis (le, la, l’, les) 15 Fiche 8 : Les adjectifs de couleur 16 Fiche 9 : L’obligation : Il faut infi nitif 17 Fiche 10 : Les nombres de 21 à 60 18 Fiche 11 : Le présent du verbe être 19 Fiche 12 : Le genre des noms et des adjectifs (réguliers) 20

FICHE 16 L’analyse du texte argumentatif 291 FICHE 17 L’analyse de l’image 294 Les méthodes FICHE 18 Le commentaire 297 FICHE 19 La dissertation 301 FICHE 20 La contraction de texte 306 FICHE 21 L’essai 308 FICHE 22 La prise de notes 311 V E R S L E BAC. Histoire littéraire et culturelle .

Fiche 7 Domaine de définition d’une fonction, graphe 18 Focus La construction de l’ensemble des réels : les coupures de Dedekind 21 Fiche 8 Comment définir une fonction? 22 Fiche 9 Majorations et minorations 24 Fiche 10 Fonctions monotones 26 Fiche 11 Parité, imparité 28 Fiche 12 Symétries 30 Fiche 13 Fonctions périodiques 32

Chapitre 12 – Le système digestif Fiche 120 De l’alimentation aux nutriments 123 Fiche 121 L’appareil digestif : généralités 124 Fiche 122 L’histologie du tube digestif 125 Fiche 123 Le système nerveux entérique 126 Fiche 124 La cavité buccale 127 Fiche 125 L’œsophage et la déglutition 128 Fiche 126 L’estomac129

Groupes de travail 8 1. GÉNÉRALITÉS Fiche 1.1 Acronymes, sigles et abréviations 11 Fiche 1.2 Glossaire 12 Fiche 1.3 Recommandations à destination des responsables 15 Fiche 1.4 Consignes à destination des agents du service hébergement 16 2. LES PRODUITS D'ENTRETIEN Argumentaire pour le choix des produits d'entretien 21 Fiche 2.1 Critères de choix d'un détergent (d) 22 Fiche 2.2 .

Fiche-professeur n 4 : Comprendre un dialogue du film 17 Fiche-élève n 5 : Analyser les lieux du film 18 Fiche-professeur n 5 : Analyser les lieux du film 19 III. ANALYSE D‘UNE SÉQUENCE 20 Fiche-élève n 6 : Analyser une séquence du film 20 Fiche-professeur n 6 : Analyser une séquence du film 21 IV. ANNEXES 22

Fiche-professeur n 2 : Reconstituer l’histoire du film 11 Fiche-élève n 3 : Étudier les personnages du film 12 Fiche-professeur n 3 : Étudier les personnages du film 14 Fiche-élève n 4 : Comprendre un dialogue du film 16 Fiche-professeur n 4 : Comprendre un dialogue du film 17 III. POUR ALLER PLUS LOIN 19

Fiche 7.2.1 Techniques du counseling nutritionnel Fiches sur les messages clés en nutrition - Fiche 7.2.2 Actions Essentielles en Nutrition (AEN) - Fiche 7.2.3 Directives pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) - Fiche 7.2.4 Maladies d’origine alimentaire - Fiche 7.2.5 Cinq clés pour des aliments plus sûrs

Fiche 15 Anatomie comparée de l'appareil respiratoire de la Souris et de la Truite.34 Fiche 16 Anatomie comparée de l'appareil respiratoire de l'Écrevisse et du Criquet. 36 Fiche 17 L'appareil respiratoire de la Moule. 38 Fiche 18 Anatomie comparée des échangeurs respiratoires de trois Vers. 40 Fonction digestive Fiche 19 Les structures de la prise alimentaire et de .

Fiche 16 L'appareil respiratoire de la Moule . 36 Fiche 17 Anatomie comparée des échangeurs respiratoires de trois Vers . 38 Fonction digestive Fiche 18 Les structures de la prise alimentaire et de la mastication . 40 Fiche 19 Anatomie comparée de l'appareil digestif de l'Écrevisse, de la Truite et de la Souris . 42 Reproduction et développement Fiche 20 Anatomie de .

Fiche 142 La force de Lorentz 174 Fiche 143 La force de Laplace sur un conducteur parcouru par un courant 175 Fiche 144 Le moment magnétique 176 Fiche 145 Effet Hall, résonance magnétique nucléaire 177 L’éLectromagnétisme Fiche

Fiche 1 Qu'est-ce qu'une situation anormale ? 293 La résolution de problèmesFiche 296 Fiche 1 La description des situations anormalesFiche 299 Les outils de recherche et de hiérarchisation des causesFiche 301 Fiche 1 La confirmation des hypothèses 305 Des actions pour résoudre un problèmeFiche 307 Fiche 1 Résolution de problèmes et facteur humain 309 Module 10 Construire un plan d .

Une fiche de stock regroupe plusieurs références. Un relevé de consommation permet de visualiser les mouvements de plusieurs produits. Un stock doit se faire tous les 8 jours. La fiche de stock retrace l'historique des achats et des ventes pour une même référence. La fiche de stock est un document de gestion interne.

AVANT D’UTILISER VOTRE MÉLANGEUR PROFESSIONNEL 1000 DE NINJAMD. FICHE POLARISÉE Le jeu de lames AVERTISSEMENT : Afin de réduire les risques d’électrocution, cet appareil a été muni d’une fiche polarisée (une lame est plus large que l’autre). Cette fiche ne peut être insérée que

Nous avons le plaisir de vous accueillir sur l’un de nos circuits. Vous trouverez dans cette fiche technique des renseignements complémentaires vous permettant d’organiser au mieux votre voyage. Fiche technique valable pour les départs du 21 avril 2016 au 22 septembre 2016 inclus.

Fiche 1 À propos des couvertures du livre p. 7 Fiche 2. Texte farci p. 10 Fiche 3 Lecture publique p. 11 Fiche 4. Lexique p. 12 . p. 214, Folio Junior n 1601). Il s’agit alors de retrouver le texte original en supprimant les phrases intruses. La stratégie mise en place pour repérer la « farce » repose

GUIDE DE PRATIQUE POUR LA GESTION DE LA COLÈRE À PROPOS DE CE GUIDE DE PRATIQUE Ce guide de pratique s'adresse avant tout aux cliniciens à qui il cherche à fournir une information concise, pratique et raisonnablement à jour sur la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) appliquée à la gestion de la colère.

34Fiche n 1 : La posture et la présence 40Fiche n 2 : La voix, l’énergie et l’écoute Fiche n 3 : La mise en mouvement dans l’espace Fiche n 4 : Sensations, états et imaginaire Fiche n 5 : La mise en voix et en situation d’un texte Fiche n 6 : Conseils pour la mise en œuvre des ateliers Bibliographie et sitographie 4 7 7 9 10 .