PROJET Réflexion Sur La Place De L'IPA Dans Un Service D . - Edimark

1y ago
11 Views
2 Downloads
2.14 MB
5 Pages
Last View : 1m ago
Last Download : 5m ago
Upload by : Lee Brooke
Transcription

P ROJETRéflexion sur la placede l’IPA dans un serviced’accueil des urgenceset en soins primairesMathilde Charpigny*, Dalila Hemaidi**L’infirmière en pratique avancée (IPA) peutexercer actuellement dans 4 domainesd’intervention : les pathologies chroniques stabiliséeset les polypathologies courantes en soins primaires ; l’oncologie et l’hémato-oncologie ; la maladie rénale chronique, la dialyse, la transplantation rénale ; la santé mentale et la psychiatrie.L’exercice de l’IPA s’élargit également à la gérontologie.personnes qui y font appel. Leurs compétences leur permettent d’analyser le milieu dans lequel elles exercentet, en s’appuyant sur des exemples internationaux [1-3],de définir de quelle manière elles seront le plus efficientes pour les patients et les autres professionnelsde santé.Dans cet article, les auteures souhaitent vous faire partager leurs réflexions sur certaines des opportunitésque représente le positionnement de professionnelsen pratique avancée dans les dispositifs d’urgences.En réponse à la crise des urgences, il a été annoncéfin 2019 par Mme Agnès Buzyn, alors ministre des Patients présentant une situationSolidarités et de la Santé, la création d’un 5e domaine complexe au SAU : retour d’expérienced’intervention : IPA aux urgences, dont la formationdevait débuter à la rentrée universitaire de 2020. Les Mathilde Charpigny : Lors de mon stage au SAU detravaux de groupe visant à définir les missions de l’IPA Bichat dans le cadre du diplôme d’État d’infirmière enaux urgences et à rédiger les décrets d’appratique avancée mentionplication ayant été interpathologies chroniquesrompus par la crise dustabilisées ; préventionLa prise en charge des personnesCovid-19, la formation deet polypathologies couâgées tout au long de leur parcoursl’IPA aux urgences déburantes en soins primaires,hospitalier,voireenville,esttera lors de la rentréej’ai commencé par uneuniversitaire 2021.phase d’observation etdélicate, mobilise des compétencesd’analyse. Je me suisparticulières et demande de laLes IDE expérimentées enensuite positionnéecoordination et du temps. L’IPA avecsoins de premier recourspour réaliser l’anamnèseses champs de compétences élargis(médecine de ville ouet l’examen cliniqueapporteunevéritableplus-value.médecine hospitalièredes patients et commed’urgence) n’ont pasinterlocutrice potentielleattendu cette déclarades personnes âgées detion pour s’intéresser à la plus-value qu’une pratique 75 ans et plus. J’ai mené auprès d’elles des entretiensinfirmière avancée pourrait apporter aux SAU et aux supplémentaires et j’en ai rendu compte aux autresRevue de la Pratique avancée - Vol. I - n 1 - octobre-novembre-décembre 20200027 RPA 27* IPA, master de santépublique, parcoursévaluation des soins,sciences infirmières engériatrie, centre municipalde santé, Saint-Denis** IPA, infirmière libérale,Asnières-sur-Seine.2729/09/2020 10:19

DC StudioPROJETprofessionnels. J’ai été impressionnée par l’efficacité desprises en charge réalisées, mais j’ai aussi pu identifiercertaines situations représentant un risque accru decomplications : stress, temps d’attente, isolement parrapport aux proches, incertitudes, etc. J’ai aussi étéinterpellée quant au risque de rupture que constituecette prise en charge dans le parcours de santé d’unepersonne, notamment pour les plus fragiles ou dansles situations complexes. Les retours que j’ai faits auxautres professionnels ont été bien reçus et ont permisun recours de plus en plus fréquent à mes compétences.Une attention particulière était déjà accordée aux personnes les plus fragiles, mais j’ai mis en évidence queleur repérage et leur prise en charge demandaient uneexpertise dont les professionnels présents ont très rapidement apprécié la plus-value. L’intérêt essentiel étaitde pouvoir différencier une situation standard, commela survenue d’une pneumonie acquise en communautéchez une personne robuste (qui nécessitera une misesous antibiotique et un retour rapide à domicile), et unesituation complexe, comme celle d’un patient atteintd’une pneumonie acquise en communauté et présentant un début de troubles neurocognitifs masqués quia nécessité de repérer ces troubles, d’avoir un entretienapprofondi avec sa femme, d’alerter les professionnelsdu SAU et ceux du service d’aval afin de prévenir lerisque de syndrome confusionnel, d’obtenir l’autorisation pour sa femme de rester à ses côtés et de mettreen place un suivi posthospitalier. La prise en charge deces personnes tout au long de leur parcours hospitalier,voire en ville, est délicate, mobilise des compétencesparticulières et demande de la coordination et dutemps. L’IPA avec ses champs de compétences élargis280028 RPA 28et un positionnement plus transversal peut intervenirsur l’ensemble du parcours de ces patients en situationcomplexe (du repérage à l’orientation en passant parla prise en charge et la prévention des complications).Personnellement, je considère, comme la Société française de gériatrie et gérontologie, qu’un poste dédiépourrait permettre de prévenir plus efficacement lerisque de syndrome confusionnel, d’améliorer le parcours hospitalier, le retour à domicile et la transitionville-hôpital pour les personne fragiles. Il contribueraitégalement à l’évaluation des prises en charge et à laformation du personnel des urgences.Passages aux urgences évitables, constatet réflexionsDalila Hemaidi : Les difficultés du système de santéfrançais concernant le recours aux urgences sont plusque jamais d’actualité. Le vieillissement de la populationfrançaise [4], la démographie médicale en baisse et lemanque de médecins généralistes contribuent à unedésorganisation du système de soins avec l’apparitiondes déserts médicaux [5]. D’après Nicolas Revel, directeur de la CPAM, plus de 5 millions de Français n’ont pasde médecin traitant. Depuis 20 ans, on observe unehausse continue des passages aux urgences atteignant22 millions en 2018, contre 10 millions en 2010. Dansle même temps, l’offre de soins demeure stable d’aprèsla Cour des comptes [6]. Ce schéma d’une hausseconstante du nombre de passages aux urgences ( 3,5 %par an) et d’une offre de soins qui n’évolue pas expliqueen partie “la crise des urgences” apparue en 2019.Revue de la Pratique avancée - Vol. I - n 1 - octobre-novembre-décembre 202029/09/2020 10:19

DC StudioRéflexion sur la place de l’IPA dans un service d’accueil des urgences et en soins primairesMes 7 années passées aux urgences m’ont fait prendre d’élargir l’offre de soins en créant des structures d’acconscience du problème d’accès aux soins. À l’époque cueil de soins non programmés avec des médecinsdéjà, je voyais des personnes se présenter aux urgences généralistes et des IPA.pour des problèmes desanté qui pouvaientLe but est d’éviter auLes cabinets médicaux sont saturésêtre gérés en ville parmaximum le passage parun médecin générale SAU. Les IPA exerçantet les médecins n’acceptentliste. Certains patientsen premier recours pourplus de nouveaux patients,atteints de pathologiesront ainsi, en travaillantce qui a pour conséquence directechroniques se présententavec les médecins deunretarddediagnostic,depriseau SAU pour des renouville, éviter un nombreen charge ou d’adaptationvellements d’ordonnance.important de passagesMon expérience en tantaux urgences.des traitements.qu’infirmière libéralerenforce ce sentimentde déser t médical enPatients atteints de pathologiesville. Mes patients sont à la recherche de médecins chroniques au SAU : perspectivesgénéralistes. Les cabinets médicaux sont saturés etles médecins ne peuvent pas accepter de nouveaux Mathilde Charpigny : Pendant mon stage, je n’ai paspatients, ce qui a pour conséquence directe un retard eu la possibilité de me pencher sur une autre catégoriede diagnostic, de prise en charge ou d’adaptation de de personnes qui fréquentent les SAU et pourraienttraitement. Il y a 3 mois, une de mes patientes âgée bénéficier des compétences des IPA. Mon expériencepolypathologique s’est retrouvée sans médecin traitant, des soins primaires me fait envisager la possibilité d’uneà la suite du départ à la retraite de son généraliste. Cette prise en charge des patients ne relevant pas directementdame isolée, qui ne sort plus de chez elle, se retrouve des services d’urgences. Une partie des patients admisdonc en rupture de traitement, le pharmacien accepte aux urgences sont repérés par l’infirmier organisateur dede renouveler l’ordonnance pour 1 mois. Malgré mes l’accueil (IOA) comme atteints d’une pathologie chroappels à plus de 20 cabinets médicaux, j’ai dû faire appel nique mais ne présentant pas une situation d’urgence.à SOS médecins pour le renouvellement du traitement. Il leur est alors proposé de retourner en salle d’attenteAu bout de 3 mois, j’ai pu trouver un médecin géné- jusqu’à ce qu’un médecin soit disponible, qui pourra leurraliste qui a accepté de prendre en charge cette dame proposer une consultation brève avant le retour à domià domicile. Actuellement, en master 2 IPA mention cile. L’IPA pourrait leur apporter son expertise, poser despathologies chroniques stabilisées (PCS), je prends conclusions cliniques, prodiguer des conseils de santé,conscience que si j’avais déjà été diplômée j’aurais évité prescrire les traitements de pathologies courantes, lesà ma patiente une errance médicale de 3 mois. J’aurais orienter et proposer une expertise aux professionnels deassuré le renouvellement de ses ordonnances de médi- santé et aux usagers quant aux parcours de personnescaments, mais aussi le suivi biologique. Cette dame atteintes d’une pathologie chronique. Actuellement, ilsouffre d’une insuffisance cardiaque, d’un diabète de manque à ces professionnels les possibilités d’exercertype 2 avec des douleurs neuropathiques, pathologies une activité clinique directe en premier recours afinlistées dans le décret de compétences des IPA PCS.de contribuer à la résolution de problèmes de santé,de dépister des pathologies ou d’assurer le suivi deMon expérience au sein du SAU, d’une part, en ville, pathologies chroniques au plus près des populations.d’autre part, et mon statut d’étudiante en master 2IPA PCS m’amènent à envisager la nécessité d’IPA Dalila Hemaidi : Forte de mes expériences en ville etPCS avec une formation supplémentaire “Urgences” au SAU, je me suis également interrogée sur la plusen amont des services d’urgences. L’intervention des value de l’IPA concernant la prise en soins du patientIPA en premier recours me semble indispensable afin âgé. L’IPA aux urgences peut assurer une coordinationRevue de la Pratique avancée - Vol. I - n 1 - octobre-novembre-décembre 20200029 RPA 292901/10/2020 09:43

PROJETurgences-domicile afin d’optimiser un retour à domicile pour éviter une réhospitalisation post-urgences.En effet, les personnes fragiles admises une premièrefois en urgence ont un risque accru de réadmission enurgence [7]. L’IPA peut, grâce à son expertise, détecter lafragilité de ces personnes et assurer une coordination etun suivi à domicile. La détection des signes de fragilitépermet de mettre en place des mesures et des aidesà domicile. Lorsqu’une personne est admise pour unedécompensation d’insuffisance cardiaque par exemple,mais qu’une hospitalisation n’est pas nécessaire, il estintéressant que l’IPA puisse la suivre à domicile afin detitrer les traitements nécessaires à l’amélioration dessymptômes et de la maladie. On peut imaginer cetteprise en charge coordonnée urgences-hôpital pourplusieurs pathologies chroniques, mais aussi pour laprévention de la fragilité du sujet âgé et ainsi éviterles réhospitalisations.J’ai réalisé mon stage de master 2 au sein du SAUet en équipe mobile de gériatrie de l’hôpital Bichatà Paris. Ce stage de 5 mois a permis aux équipes deprendre conscience de l’intérêt d’une IPA spécialiséeen PCS aux urgences et en équipe mobile de gériatrie.En effet, les personnes âgées requièrent une prise ensoins spécifique et adaptée. La présence d’un gériatreaux urgences à temps plein n’est pas possible. L’IPA,grâce à ses compétences cliniques, représente un atoutdans ces services en orientant les urgentistes dans leparcours de soins du patient âgé. La vision holistiqueportée par l’IPA permet de prendre en compte les particularités biopsycho logiques, sociales et physiquesdes personnes âgées et ainsi d’apporter des réponsesadaptées. Pendant ce stage, j’ai contribué à l’orientationd’un diagnostic en aidant à comprendre si le patientest confus ou atteint de troubles cognitifs par exemple,mais j’ai aussi aidé les urgentistes en apportant rapidement les éléments relatifs au mode de vie et aux conditions de vie des personnes âgées à leur domicile grâce àma connaissance du terrain (en contactant rapidementl’équipe mobile de gériatrie externe, par exemple, poursavoir si le patient était connu de leur service). Cetteconnaissance de la ville et de ses acteurs a permis desretours à domicile sécurisés pour les patients, en mobilisant les ressources nécessaires.Ce stage a mis en évidence l’intérêt de la présence d’uneIPA PCS au sein d’un SAU en lien étroit avec les équipesmobiles de gériatrie interne et externe. National Cancer Institute on UnsplashConclusion300030 RPA 30Les IPA ont un rôle à jouer à plusieurs moments duparcours des patients aux urgences : en proposant une expertise pour les patients lesplus fragiles et en favorisant leur prise en charge auxurgences ainsi que la relation avec le service d’aval ouen sécurisant leur sortie ; en offrant une alternative pour les patients atteintsde pathologies chroniques qui se présentent auxurgences, et en favorisant leur réinsertion dans unparcours extrahospitalier et la relation avec les professionnels de ville ; en évitant le recours aux urgences par leur implication en amont dans le fonctionnement des soinsprimaires et l’amélioration de l’interface ville-hôpital,les IPA pourraient être l’une des solutions à l’engorgement des urgences.Revue de la Pratique avancée - Vol. I - n 1 - octobre-novembre-décembre 202029/09/2020 10:19

Réflexion sur la place de l’IPA dans un service d’accueil des urgences et en soins primairesNous n’avons pas la prétention d’avoir répertorié toutesles opportunités que représente pour les servicesd’urgences l’arrivée de ces nouveaux professionnels.En effet, nous n’avons pas abordé, par exemple, le rôlequ’ils pourraient jouer dans la prise en charge de lapetite traumatologie. Dans toutes ces situations, c’estde l’autonomie qui leur sera accordée que dépendrontles bénéfices de leur implantation. Référe nces1. Ministère des Solidarités et de la Santé. Pacte de refondationdes urgences - 20 décembre 2019. Disponible sur : on-des-urgences-20-decembre-20192. Eriksson I et al. Holistic health care: patients’ experiences ofhealth care provided by an Advanced Practice Nurse, Int J NursPract 2018;24(1):e12603.3. Woo BFY et al. The impact of the advanced practice nursingrole on quality of care, clinical outcomes, patient satisfaction,and cost in the emergency and critical care settings: a systematicreview. Hum Resour Health 2017;15(1):63.4. Insee. Tableaux de l’économie française édition 2018.Population par âge. Disponible sur : ire 33534885. Ministère des Solidarités et de la Santé. Lutter contre les désertsmédicaux. 2019. Disponible sur : serts-medicaux/6. Cour des Comptes. Les urgences hospitalières. Rapport publicannuel 2019. Disponible sur : gences-hospitalieres-Tome-2.pdfPour en savoir plusDécret n 2019-835 du 12 août 2019 relatifà l’exercice infirmier en pratiqueavancée et à sa prise en charge parl’Assurance maladie.2018 fixant les listes permettant l’exercice infirmier en pratique avancée enapplication de l’article R. 4301-3 duCode de la santé publique.Décret n 2019-836 du 12 août 2019 relatif Arrêté du 12 août 2019 modifiantau diplôme d’État d’infirmier en l’arrêté du 18 juillet 2018 relatif aupratique avancée mention psychiatrieet santé mentale.régime des études en vue du diplômed’État d’infirmier en pratique avancée.n 2018-633 du 18 juillet 2018Décret Arrêté du 18 juillet 2018 fixant larelatif au diplôme d’État d’infir- liste des pathologies chroniques stamier en pratique avancée.n 2018-629 du 18 juillet 2018Décretrelatif à l’exercice infirmier enpratique avancée. Arrêté du 12 août 2019 relatif àl’enregistrement des infirmiers enpratique avancée auprès de l’Ordredes infirmiers.du 12 août 2019 modifiant lesArrêtéannexes de l’arrêté du 18 juilletbilisées prévue à l’article R. 4301-2 duCode de la santé publique.du 18 juillet 2018 fixant les listesArrêtépermettantl’exercice infirmieren pratique avancée en applicationde l’article R. 4301-3 du Code de lasanté publique.Arrêté du 18 juillet 2018 relatif au régimedes études en vue du diplômed’État d’infirmier en pratique avancée.7.Saint-Pierre T. Facteurs prédictifs de réadmission à 1 mois despatients âgés de plus de 75 ans, évalués par l’équipe mobile degériatrie lors d’un passage aux urgences et rentrés à domicile sansavoir été hospitalisés. Médecine humaine et pathologie. 2018.M. Charpigny et D. Hemaidi déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.Les auteures remercient Perrine Boursin pour la relecture attentive de cet article.À DÉCOUVRIRNotre peau nous parle La peau est un organe fascinant qui méritait bien qu’un homme, amoureux desa spécialité, lui consacre un livre, écrit Marina Carrère d’Encausse en préface. C’estce que Laurent Misery a fait. Professeur de dermatologie, chef du service de dermatologie du CHU de Brest et directeur du laboratoire de neurosciences de l’Universitéde Bretagne Occidentale, il a créé la première consultation conjointe de psycho-dermatologie.Il nous explique donc naturellement, dans cet ouvrage, que notre peau nous parle. En abordantbiologie, psychologie et génétique, l’auteur explique comment la peau communique avecle cerveau, ce qu’elle nous dit que l’esprit ne peut entendre, comment agir et en prendre soinquand elle est en souffrance Il explore ainsi son influence sur notre mental et inversement.Un ouvrage qui fourmille d’informations et de cas cliniques qui montrent la complexitéet la richesse de cet organe le plus étendu du corps humain !Ed. Laroussewww.editions-larousse.frRevue de la Pratique avancée - Vol. I - n 1 - octobre-novembre-décembre 20200031 RPA 313129/09/2020 10:19

devait débuter à la rentrée universitaire de 2020. Les travaux de groupe visant à définir les missions de l'IPA aux urgences et à rédiger les décrets d'ap-plication ayant été inter-rompus par la crise du Covid-19, la formation de l'IPA aux urgences débu-tera lors de la rentrée universitaire 2021. Les IDE expérimentées en

Related Documents:

brace to limit hip flexion. Hip flexion limit to 45 degrees Quad sets, active-assisted and passive hip and knee flexion, ankle pumps Hip flexion ROM limit 60 flexion None None Weight bearing TDWB crutches Post-op hip brace Limit hip flexion to 45 Phase Two 2 to 6 weeks after surgery PWB 50%

Projet 1: acquisition d’un logiciel Projet 4: développement d’un produit Projet 5: modification d’une organisation Projet n: xyz Scénarios Portefeuille de gestion d’une organisation Figure 1: Scénarios et portefeuille de projets Le chef de projet choisit le scénario qui convient pour son projet. Il planifie le projet

on a bench with a PNF technique called dynamic reversal lasting for 5-10 minutes. During this intervention the patient is given resistance in diagonal flexion pattern and diagonal extension pattern. The flexion pattern consists of hip flexion/adduction/lateral rotation, knee flexion and ankle dorsal flexion. The extension pattern consists .

2 Spécifications : Date de remise du rapport : 17/06/2019 Référence du projet : STPI/P6/2019 - 31 Intitulé du projet : Mise au point d'un TP sur la résonance mécanique. Type de projet : Expérimental Objectifs du projet : L'objectif du projet est d'améliorer un TP de P2 déjà existant, traitant du phénomène de résonance

(e.g., weakness of toe flexion/extension, knee flexion/extension, ankle dorsi/plantar flexion, wrist dorsi/palmar flexion) and gradation of muscle testing should be documented as follows: Imaging Guidelines V1.0 _ 2020 eviCore healthcare.

Lobjectif final du projet est de traquer un objet sur le plan horizontal et déterminer sa distance en unité réelle (cm) en utilisant la vision stéréo. Lutilité du projet est : 1. Didactique : pour appliquer la théorie vue en classe de vision stéréo sur un projet réel avec du vrai matériel. 2.

ii Introduction au manuel d'AfriAlliance sur la collecte de données TABLEAU 1 LES DIX PHASES DU MANUEL 1 Préparation du projet Préparer une proposition de projet. 2 Conception du projet Concevoir le projet en détail, avec les acteurs (locaux). 3 Recherche de données Rechercher les données déjà disponibles et leur signification pour les .

Conduite d'un projet informatique Séquence 7 Conduite d'un projet informatique . pour un projet relatif au développement du commerce électronique d’une . (rapid application developpement) UML préco-nise un processus en spirale où une maquette, ou une petite partie du projet final, est .