Chapitre 6 Troubles Fonctionnels Chez L Enfant-PDF Free Download

CHAPITRE 6 TROUBLES FONCTIONNELS CHEZ L ENFANT
22 Nov 2020 | 5 views | 0 downloads | 12 Pages | 456.08 KB

Share Pdf : Chapitre 6 Troubles Fonctionnels Chez L Enfant

Download and Preview : Chapitre 6 Troubles Fonctionnels Chez L Enfant

Report CopyRight/DMCA Form For : Chapitre 6 Troubles Fonctionnels Chez L Enfant



Transcription

Troubles fonctionnels chez l enfant 6 1, INTRODUCTION. Les sujets abord s dans le pr sent chapitre Pour valuer ces probl mes il faut avant tout. touchent une gamme de probl mes physiologiques tablir une bonne relation avec la famille et. psychologiques et sociaux qui peuvent perturber l enfant Habituellement la premi re entrevue est. des fonctions importantes de la vie quotidienne longue c est au cours de cette s ance qu un lien de. Les enfants peuvent avoir plusieurs des troubles confiance s tablit Il faut envisager de proc der. indiqu s ci dessus des valuations plus courtes et plus fr quentes apr s. la rencontre initiale pour entretenir cette relation et. maintenir une bonne communication avec la famille, L anamn se et l examen physique varient selon le. motif de la consultation, TROUBLES FONCTIONNELS COURANTS. TROUBLE D HYPERACTIVIT AVEC Facteurs postnatals, D FICIT DE L ATTENTION THADA Pr maturit. Le THADA est caract ris par une triade de M ningite. sympt mes comportementaux Traumatismes cr niens graves. Dur e de l attention r duite Il est possible que le probl me soit h r ditaire et. qu on ne puisse pas en pr ciser la cause, Impulsivit.
Hyperactivit Chez la plupart des enfants atteints on peut. difficilement d terminer la cause concourante, Ces trois sympt mes comportementaux ne sont pas. pr sents chez tous les enfants atteints de ce trouble ANAMN SE. Par exemple certains enfants sont tr s calmes, mais leur dur e d attention est r duite Les enfants Causes pr natales grossesse exposition aux. peuvent avoir un THADA avec une pr dominance drogues et l alcool. d inattention une pr dominance d hyperactivit Causes p rinatales accouchement asphyxie. impulsivit ou une combinaison des deux mixte et maladies. Ant c dents familiaux THADA et autres troubles, Les gar ons sont plus touch s que les filles1. comportementaux connexes stress, CAUSES Ant c dents m dicaux m ningite ou autres. maladies blessures hospitalisations psychose, Syndromes g n tiques soup onn e.
Syndrome de l X fragile Progression scolaire et comportement l cole. entretien avec le professeur, Ph nylc tonurie PCU, Quels sont les troubles comportementaux de. Maladie de Gilles de la Tourette, l enfant et de quelle fa on les parents r agissent ils. L sions intra ut rines ou pr natales face ceux ci 2. Les sympt mes apparaissent g n ralement avant, Exposition du f tus l alcool. que l enfant fr quente l cole, Anoxie in utero, Sympt mes propres au THADA voir Crit res. diagnostiques, Guide de p diatrie clinique du personnel infirmier en soins primaires 2010.
6 2 Troubles fonctionnels chez l enfant, OBSERVATIONS3 4 Souvent ne se conforme pas aux consignes. et ne parvient pas mener terme ses, Examen g n ral complet poids taille p rim tre. devoirs scolaires ses t ches domestiques ou, cr nien anomalies cong nitales dysmorphies. ses obligations professionnelles cela n est pas, voquant des pathologies g n tiques et l ensemble. d un comportement d opposition ni une, des troubles caus s par l alcoolisation f tale.
incapacit comprendre les consignes, Examen des oreilles et de l audition. Examen des yeux et de la vue 5 A souvent du mal organiser ses travaux ou. Observation de l affect de l enfant de son discours ses activit s. et de son comportement y compris son interaction 6 Souvent vite a en aversion ou fait. avec ses parents et ses aptitudes au jeu par contrecoeur les t ches qui n cessitent un effort. exemple le dessin ou l int r t pour les jouets mental soutenu comme le travail scolaire ou. Signes neurologiques l gers souvent pr sents les devoirs la maison. par exemple hyperr flectivit manque de 7 Perd souvent les objets n cessaires son travail. coordination et d quilibre etc ou ses activit s par exemple jouets cahiers. valuation p dagogique effectu e l cole de devoirs crayons livres ou outils. DIAGNOSTIC DIFF RENTIEL 8 Souvent se laisse facilement distraire par des. stimulus externes, Troubles du comportement avec passage l acte. R action un milieu tr s stressant 9 A des oublis fr quents dans la vie quotidienne. Surdit 2 six des sympt mes suivants d hyperactivit. Trouble envahissant du d veloppement par impulsivit ou plus ont persist pendant au. exemple troubles du spectre autistique moins 6 mois un degr qui est inadapt et. Schizophr nie trouble de l humeur et ne correspond pas au niveau de d veloppement. trouble anxieux de l enfant, Hyperactivit, CRIT RES DIAGNOSTIQUES. 1 remue souvent les mains ou les pieds ou se, Les crit res les plus couramment retenus tortille sur son si ge. pour diagnostiquer un THADA sont d finis, 2 se l ve souvent en classe ou dans d autres.
avec permission par l American Psychiatric, situations o il est suppos rester assis. Association comme suit, 3 souvent court ou grimpe partout dans des. DSM IV Crit res diagnostiques du Trouble situations o cela est inappropri chez les. D ficit de l attention hyperactivit THADA 1 4 adolescents ou les adultes ce sympt me. A Pr sence soit de 1 soit de 2 peut se limiter un sentiment subjectif. d impatience motrice, 1 six des sympt mes suivants d inattention ou. plus ont persist pendant au moins 6 mois un 4 a souvent du mal se tenir tranquille dans les. degr qui est inadapt et ne correspond pas au jeux ou les activit s de loisirs. niveau de d veloppement normal 5 est souvent sur la br che ou agit souvent. comme s il tait mont sur ressorts, Inattention, 1 Souvent ne parvient pas pr ter attention aux 6 parle souvent trop. d tails ou fait des fautes d tourderie dans les, Impulsivit.
devoirs scolaires le travail ou d autres activit s. 1 Laisse souvent chapper la r ponse, 2 A souvent du mal soutenir son attention au une question qui n est pas encore. travail ou dans les jeux enti rement pos e, 3 Semble souvent ne pas couter quand on lui 2 A souvent du mal attendre son tour. parle personnellement, 3 Interrompt souvent les autres ou impose sa. pr sence par exemple fait irruption dans les, conversations ou dans les jeux. 2010 Guide de p diatrie clinique du personnel infirmier en soins primaires. Troubles fonctionnels chez l enfant 6 3, B Certains des sympt mes d hyperactivit Donnez aux parents ou la personne qui s occupe.
impulsivit ou d inattention ayant provoqu de l enfant des conseils sur les m dicaments. une g ne fonctionnelle taient pr sents avant utilisation appropri e posologie et effets. l ge de 7 ans5 secondaires, C Pr sence d un certain degr de g ne fonctionnelle Insistez sur les forces de l enfant et de la famille3. li e aux sympt mes dans deux ou plus de deux, Strat gies de comportement 3. types d environnement diff rents par exemple, l cole ou au travail et la maison Expliquez aux parents ou la personne qui s occupe. de l enfant en quoi consistent les strat gies de, D On doit mettre clairement en vidence une. comportement, alt ration cliniquement significative du.
fonctionnement social scolaire ou professionnel Diminuer les stimuli environnementaux. E Les sympt mes ne surviennent pas exclusivement Souligner les atouts de l enfant pour accro tre. au cours d un Trouble envahissant du sa propre estime. d veloppement d une Schizophr nie ou d un Donner des consignes pr cises et simples une. autre Trouble psychotique et ils ne sont pas tape la fois. mieux expliqu s par un autre trouble mental par Regarder l enfant dans les yeux. exemple Trouble thymique Trouble anxieux Utiliser la m thode dite de temps d arr t comme. Trouble dissociatif ou Trouble de la personnalit tactique disciplinaire. Reproduit avec la permission de The Diagnostic and R compenser les comportements d sirables. Statistical Manual of Mental Disorders Text Revision notamment par des compliments des treintes. Fourth Edition copyright 2000 American Psychiatric ou des toiles coll es sur un tableau. Association, Veillez ce que l enfant sache ce que sont les. TRAITEMENT comportements mesurables qui sont acceptables et. inacceptables Vous pouvez tablir une entente avec, Objectifs lui dans laquelle sont indiqu es les r compenses et. les cons quences, Am liorer le rendement scolaire, Accro tre la dur e de l attention Interventions non pharmacologiques. Ma triser l hyperactivit comportement, Appuyez la famille. Augmenter l estime de soi, Faites valoir les int r ts de l enfant aupr s de.
La prise en charge du THADA requiert notamment l cole et de la collectivit. la participation d une quipe multidisciplinaire, form e principalement de sp cialistes de l ducation Interventions pharmacologiques. On peut avoir recours bon nombre de m thodes, M dicament de choix. pr cises pour surmonter les faiblesses de l enfant. et exploiter ses forces m thylph nidate par exemple Ritalin dose de. d part 2 5 5 mg par dose le matin et le midi, Le r le du personnel infirmier consiste veiller sur on peut augmenter la dose de 0 1 mg kg ou de. les int r ts de l enfant et parfois administrer un 5 10 mg par jour toutes les semaines Dose. m dicament L cole les parents ou la personne qui habituelle 0 15 1 mg kg par jour ou de 10 60 mg. s occupe de l enfant devraient tre attentifs aux effets par jour administr en 1 3 doses fractionn es. souhait s et aux effets ind sirables des m dicaments selon la r action et la formulation utilis e6 7. par exemple retard de croissance ou tics Ce m dicament n est pas recommand chez les. enfants de moins de 6 ans, Traitement adjuvant, Ritalin peut am liorer la capacit de concentration et. ducation du client plus fortes doses r duire l hyperactivit Comme. Expliquez la nature le d roulement et les modalit s son utilisation est li e des effets ind sirables dont. de traitement du trouble les cons quences peuvent tre graves il ne devrait. Soulignez l importance d assurer un suivi r gulier tre prescrit que par un m decin ayant au pr alable. proc d une valuation compl te de l enfant, Guide de p diatrie clinique du personnel infirmier en soins primaires 2010.
6 4 Troubles fonctionnels chez l enfant, Surveillance et suivi CAUSES. Deux ou trois fois par ann e rencontrez L alcool est un agent t ratog ne physique et. l enfant et ses parents ou la personne qui s en comportemental connu qui par son action sur la. occupe afin d valuer les progr s r alis s et croissance et la formation normale de l organisme. d apporter votre soutien Rencontrez les plus et du cerveau du f tus peut provoquer des anomalies. souvent lorsque l enfant commence son traitement cong nitales. pharmacologique Effectuez un suivi quatre fois par. ann e lorsque la posologie optimale est d termin e Aucune information ne permet d tablir avec certitude. Surveillez la prise des m dicaments la posologie la quantit d alcool pouvant tre consomm e sans. et les effets secondaires risque au cours de la grossesse. Chez les enfants prenant du m thylph nidate L ge avanc de la m re une parit lev e et le fait. assurez un suivi des sympt mes du poids de la d tre un Autochtone d Am rique du Nord associ s. taille de la tension art rielle et de la r action au des facteurs g n tiques maternels semblent augmenter. m dicament8 le risque d une atteinte de TCAF chez les enfants On a. Une fois l an communiquez avec la personne galement observ un effet qui pourrait tre encore plus. ressource de l cole obtenez auparavant le n faste sur le f tus apr s une consommation excessive. consentement des parents d alcool ponctuelle pendant la grossesse par rapport. la m me quantit d alcool consomm e tout au long de. Orientation vers d autres la grossesse Les enfants n s de m res ayant consomm. ressources m dicales en moyenne un ou deux verres par jour et l occasion. Adressez l enfant un m decin afin qu une cinq verres ou plus lors d un m me v nement. valuation m dicale plus approfondie soit effectu e pendant la grossesse risquent davantage de pr senter. le plus t t possible si un THADA est soup onn des troubles d apprentissage et d autres troubles. et plus particuli rement si aucun traitement non comportementaux et cognitifs Une consommation. pharmacologique ni adjuvant n est efficace d alcool mod r e au d but de la grossesse ne semble. Une valuation pr liminaire faite par un p diatre pas avoir de r percussion directe sur le QI de l enfant. sp cialis dans les troubles du d veloppement plus tard 10 Toutefois la Soci t des obst triciens et. peut tre recommand e gyn cologues du Canada14 recommande l abstinence. avant et pendant la grossesse Elle souligne la p nurie. de faits probants permettant d tablir un seuil de, ENSEMBLE DES TROUBLES consommation s curitaire pour le f tus et ce m me. CAUS S PAR L ALCOOLISATION si de faibles niveaux d alcool taient consomm s. F TALE ETCAF OU TCAF pendant la grossesse14, Il s agit d un ensemble de s quelles chez les enfants FACTEURS DE RISQUE11 14. ayant t intoxiqu s par l alcool in utero Parmi les. Les femmes qui ont un risque lev d avoir un, s quelles on compte le syndrome d alcoolisation. enfant atteint d un TCAF sont celles qui consomment. f tale le syndrome d alcoolisation f tale partiel, de l alcool et qui pr sentent les caract ristiques.
des malformations cong nitales li es l alcool et le. trouble neurologique du d veloppement li l alcool, Ces enfants risquent d tre atteints d un trouble Statut socio conomique inf rieur. neurologique du d veloppement par exemple trouble Acc s restreint aux soins pr natals et postnatals. moteur et trouble de la parole de m me que des Faible niveau de scolarit. troubles psychologiques et comportementaux 9 Les, enfants d ge scolaire qui n auraient pas t identifi s. d part 2 5 5 mg par dose le matin et le midi on peut augmenter la dose de 0 1 mg kg ou de 5 10 mg par jour toutes les semaines Dose habituelle 0 15 1 mg kg par jour ou de 10 60 mg par jour administr en 1 3 doses fractionn es selon la r action et la formulation utilis e6 7 Ce m dicament n est pas recommand chez les

Related Books

Chapitre 1 Les diff rents syst mes fonctionnels du corps

Chapitre 1 Les diff rents syst mes fonctionnels du corps

G TROMBA IPES de Seraing Bio appl 5QBE Chapitre 1 p 4 Figure 3 Les courbures de la colonne vert brale d apr s Peyrefitte 2005 Figure 2 Limitation des mouvements de la colonne vert brale d apr s Peyrefitte 2005 3 Le syst me musculaire Ce syst me a t vu au pr c dent chapitre en m me temps que le syst me osseux Pour rappel il existe trois cat gories de

Difficult s et troubles des apprentissages chez l enfant

Difficult s et troubles des apprentissages chez l enfant

l enfant souffrance psychologique anxi t fatigue et sur le v cu familial M me lorsque ces troubles sont consid r s comme sp cifiques ou d veloppementaux leur origine est souvent plurifactorielle Ils n cessitent une approche diagnostique et une prise en charge pluridisciplinaires coordonn es Leur diagnostic leur prise en charge pr coce par des r ducations appropri es

Les troubles des conduites alimentaires chez les tudiants

Les troubles des conduites alimentaires chez les tudiants

Binge eating disorder ou hyperphagie boulimique 19 et qui constituerait une entit part selon certains auteurs 18 15 II Diagnostic positif 1 Description clinique a Anorexie mentale Il est g n ralement fait mention pour lanorexie mentale de la triade anorexie amaigrissement am norrh e 5 L anorexie loin dune disparition passive de lapp tit est en fait une conduite

CHAPITRE I CHAPITRE II TITRE I 8TABLE DES MATI RES 9

CHAPITRE I CHAPITRE II TITRE I 8TABLE DES MATI RES 9

Un assureur est un assureur autoris en vertu de la Loi sur les assureurs chapitre A 32 1 autre qu un organisme d autor glementation autoris assurer la responsabilit professionnelle des personnes qui en ressortissent 1998 c 37 a 8 2 0 1 8 c 2 3 2018 c 23 a 511 1 9 Abrog 1998 c 37 a 9 2001 c 38 a 97 2009 c 25 a 55 10 L expert en sinistre est

Troubles with Biocitizenship Springer

Troubles with Biocitizenship Springer

Genomics Society and Policy 2006 Vol 2 No 3 pp 115 135 116 Genomics Society and Policy Vol 2 No 3 2006 ISSN 1746 5354

The Troubles with Postmodernism Monoskop

The Troubles with Postmodernism Monoskop

THE TROUBLES WITH POSTMODERNISM As it nears the millennium European and American culture is dominated by that sense of something long dominant in the process of collapse which we call the condition of postmodernity Stefan Morawski here attempts to unravel the complex strands which link our perception of postmodernism

D pendance tabagique troubles anxieux et d pressifs

D pendance tabagique troubles anxieux et d pressifs

Tobacco dependence and affective disorders G Lagrue D Touzeau permis d tablir une relation entre affections psychiatriques et tabagisme Dans la population des malades vus en milieu psychiatrique le tabagisme est plus fr quent que dans les populations g n rales appa ri es Les tudes publi es sont nombreuses et concordantes telle celle de Hughes en consul tation psychiatrique

Adaptation Posologique et Troubles de la Fonction R nale

Adaptation Posologique et Troubles de la Fonction R nale

l European Society of Clinical Pharmacy ESCP 13 Santoso JT et al Cancer Chemother Pharmacol 2003 Isnard 13 Santoso JT et al Cancer Chemother Pharmacol 2003 Isnard

Guide pratique de cuisine adapt e aux troubles de la

Guide pratique de cuisine adapt e aux troubles de la

Plus le temps de mixage est prolong plus la pr paration obtenue sera fine Mixer c est possible avec er Moulin l gumes t obot cuiseur pour b b Mini hachoir Blender 9 des sauces en briquette sauce b arnaise sauce mad re sauce tomate des briquettes de cr me liquide de la cr me fra che paisse des laitages natures du fromage fondu des flocons

Le bilan neuropsychologique dans les troubles des

Le bilan neuropsychologique dans les troubles des

WISC IV 6 ans 16 ans 11 mois Eds 2005 Formation 2008 WAIS III 16 ans 89 ans Eds 2000 Du WISC III au WISC IV Des chelles aux Indices QIT WISC III WISC IV ICV Formation 2008 QIV QIP ICV IOP IVT Figure 3 Repr sentation du QIT et des indices du WISC III et IV IVT IMT QIT IRP Les preuves du WISC III chelle verbale Information Similitudes Arithm tique chelle de Performance

bilan psychologique et neuropsychologique des troubles

bilan psychologique et neuropsychologique des troubles

WISC IV 6 ans 16 ans 11 mois Pourquoi un test de QI quand on suspecte une dysphasie valuer le fonctionnement intellectuel Analyser un profil sp cifique souvent h t rog ne importance des dissociations Orienter le choix des tests compl mentaires BILAN NEUROPSYCHOLOGIQUE valuation des fonctions cognitives associ es Les praxies Les fonctions ex cutives et l attention

Autisme et autres troubles envahissants du d veloppement

Autisme et autres troubles envahissants du d veloppement

Enfants adolescents avec TED interventions ducatives et th rapeutiques coordonn es HAS et Anesm Service Bonnes pratiques professionnelles HAS et service Recommandations Anesm